Twin Rivers représente plus de 1 000 emplois directs (ETP) et 5 872 emplois indirects dans les régions rurales du Nouveau-Brunswick et du Maine

(Edmundston, N.-B., 15 décembre 2014) — La Société Papetière Twin Rivers a aujourd’hui rendu public son rapport sur les retombées économiques lors d’une rencontre avec la Chambre de commerce de la région d’Edmundston.

« Nous avons demandé une étude sur les retombées économiques afin de mieux comprendre notre rôle là où nous exerçons nos activités », indique Tim Lowe, le président et directeur-général; « étant l’un des principaux employeurs du nord du Nouveau-Brunswick et du Maine, nous savons déjà que nous employons directement plus de 1 000 personnes en équivalent temps plein. L’étude en question a cependant révélé que 5 872 emplois indirects découlent de nos activités ».

Le rapport indique également que 2 800 entreprises approvisionnent les trois usines, pour un rendement équivalant à 1 milliard de dollars par an et un apport de 424 millions de dollars au PIB.

« Twin Rivers a travaillé sans relâche pour mettre en œuvre un plan de restructuration qui a exigé, de la part de nos employés et de nos partenaires, beaucoup de travail et de sacrifices » poursuit M. Lowe; « l’industrie ne se développe pas au rythme des années 1980 et 1990, c’est pourquoi chaque usine doit être de plus en plus compétitive ».

Grâce à ses activités et à un approvisionnement en bois stable dans le cadre du plan forestier, Twin Rivers a récemment pu procéder aux investissements suivants :

o 2,5 M$ pour un nouveau séchoir à la scierie de Plaster Rock;
o 8 M$ pour améliorer les procédés et contrôler les odeurs à l’usine d’Edmundston;
o 6 à 8 M$ par an en immobilisations et pour les investissements correspondants;
o jusqu’à 3 M$ par an pour les régimes de retraite à risques partagés, pendant une période allant jusqu’à 15 ans.

« Nous nous investissons là où nos activités se trouvent », ajoute M. Lowe; « depuis que nous avons pris la barre de Twin Rivers, nous avons toujours eu pour projet de créer une entreprise viable, bien placée pour se développer et prospérer sur le long terme. Bien qu’il reste encore beaucoup de travail à faire, nous voulions montrer que nos activités continuent d’influer fortement sur l’avenir économique de la région ».

Lire la version intégrale du rapport sur les retombées économiques.

*********

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Sean Payne
NATIONAL Public Relations
506-645-0615

Gardner Pinfold Consultants Inc. a préparé son rapport à partir des dépenses directes de Twin Rivers afin de créer un modèle des entrées/sorties. Ce modèle permet de mettre en évidence les liens présents entre les industries de la province ou de l’État, et mesure les effets des dépenses directes consacrées aux biens et aux services, par Twin Rivers, sur la création d’extrants et d’emplois ainsi que la génération de revenus.

INFORMATIONS GÉNÉRALES

Retombées économiques
Les effets directs, indirects et induits des activités de Twin Rivers au Nouveau-Brunswick et au Maine sont les suivants :

o Production — Plus de 2 800 entreprises approvisionnent les trois usines, ce qui représente une production totale de 1,04 milliard de dollars par an.
o PIB — L’apport total des activités de Twin Rivers au PIB est de 424 M$, la majeure partie étant constituée de bénéfices (85 %).
o Revenus — Les revenus des travailleurs, dans la province et l’État, représentent 360 M$.
o Emplois — Création d’au moins 5 872 emplois à temps plein et partiel; au Canada, les retombées sont exprimées en ETP plutôt qu’en nombre d’emplois.
o Taxes — Au moins 23 M$ de recettes fiscales dans l’État et la province, sans compter l’impôt des sociétés et les taxes municipales.